A+ A A-

Artistes

Aherdan Ezzayegh


Né en 1924 à Oulmès, Mahjoubi Ahardan, après sa formation à l’Ecole des officiers de Meknès va participer au sein de l’armée française à la bataille d’Italie pendant la seconde guerre mondiale. Plus tard, il interviendra dans le mouvement de la Résistance contre le Protectorat et sera nommé gouverneur de la province de Rabat à l’Indépendance. Ahardan est plusieurs fois ministre. Il est également fondateur du parti politique Le Mouvement Populaire dont il est les ecrétaire général. Sa vie politique a été menée parallèlement à des recherches artistiques dans la poésie et la peinture. Sa première exposition a lieu en 1957 aux Etats-Unis.

Il vit et travaille à Rabat.

Le travail pictural de Mahjoubi Ahardan, par ses dessins et ses peintures, est onirique et se rapproche du surréalisme. L’univers plastique de cet artiste est d’une obsédante complexité. Le cheval, l’oeil, la fleur tentaculaire représentent ses références iconographiques essentielles. L’espace de ses toiles est occupé par des animaux étranges évoluant dans un monde végétal dense, envahissant. Les feuilles, les fleurs s’entrelacent dans un chromatisme aux tonalités de rouge, de vert, de jaune. L’oeil scrutateur se déploie au milieu de ces ramifications fourchues, tortueuses, infinies, tourbillonnantes.

Très influencé par son origine berbère (amazighe), l’artiste exploite son patrimoine socioculturel dans sa création artistique. “C’est ma culture qui ressort”, dit-il. Pour Antonio Zaya, le commissaire de l’exposition organisée à la galerie BellasArtes de Santa Cruz de Tenerife en 2005, l’oeuvre de Mahjoubi Ahardan est, comme le poème, son propre sujet, sa calligraphie, son propre réseau qui reflète sa personnalité multiple, où il explore la mémoire, l’utopie et les rêves.

Hivernage Art Gallery - 2015 ©. Designed By SGGI