A+ A A-

Artistes

Gharbaoui Jilali

 

Jilali Gharbaoui (Jorf El Melha, 1930 - Paris, 8 avril 1971) est un peintre marocain non figuratif. Il est considéré comme « le premier peintre marocain à avoir choisi ce mode d'expression picturale »

Après la mort de son père puis de sa mère alors qu'il a une dizaine d'années, Jilali Gharbaoui est accueilli dans un orphelinat. Après des études secondaires à Fès, il devient marchand de journaux le jour et suit le soir, durant plusieurs années, les cours de l'Académie des arts de la ville. Grâce à Ahmed Sefrioui, alors Directeur des Beaux-arts de Rabat, il obtient en 1952 une bourse pour l'École des Beaux-arts de Paris, fréquentant ensuite l'académie Julian. Intéressé par l'impressionnisme, la peinture hollandaise ancienne et l'expressionnisme allemand, il commence à se tourner vers l'abstraction. De cette époque datent ses premières crises connues.

Paysage d'Itto surplombant la ville d'Azrou

De retour au Maroc en 1955, il s'installe à Rabat. Après une première tentative de suicide, il fréquente régulièrement l'hôpital Moulay Youssef et l'hôpital psychiatrique de Salé. À la suite d'une deuxième tentative de suicide, le peintre Farid Belkahya lui cède sa candidature à l'Accademia delle Belli Arti de Rome; il y demeure près d'une année, visite la Sicile puis rentre, gravement malade, au Maroc. En 1957 Jilali Gharbaoui effectue un premier séjour au monastère bénédictin de Tioumliline, situé dans le Moyen Atlas à 5 kilomètres d'Azrou, qui sera fermé en 19682. Une exposition itinérante présente ses œuvres aux États Unis. Au San Francisco Museum of Modern Art où il expose parmi d'autres artistes marocains, il reçoit le Premier Prix.

Hivernage Art Gallery - 2015 ©. Designed By SGGI